in

Décès de Boudjemâa El Ankis à l’âge de 88 ans

La famille artistique algérienne, plus particulièrement la grande famille du Chaabi a perdu ce mercredi 02 septembre un grand nom. Boudjemâa El Ankis s’est éteint à l’hôpital de Ain Naâdja à l’âge de 88 ans, laissant derrière lui une discographie riche et des mélomanes endeuillés.

Né en 1927 à la Casbah d’Alger, Boudjemâa, Mohamed de son vrai nom, s’est attribué le surnom El Ankis (diminutif d’El Anka dont il sera l’un des disciples). Au milieu des années 40, cet illustre chanteur de la musique populaire « chaabi » évoluera dans une troupe aux côtés de Mrizek et du grand El Hadj M’hamed El Anka.

Boudjemâa s’est illustré et est devenu l’un des plus grands noms du chaabi au XXème siècle, grâce à sa façon émotive de chanter et son timbre de voix hors du commun.

Adieu, grand artiste ! Tu as laissé un grand vide dans la famille de l’art algérien, mais jamais ton art ne s’éteindra.

Écrit par vinyculture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

GIPHY App Key not set. Please check settings

bleu-de-shanghai-alger

Balade en bleu de Shanghai à Alger le 5 septembre

Lila Borsali en concert le 19 septembre à Alger